Tulip Table Saarinen
Capture d’écran 2021-01-22 à 12.14.16.
Capture d’écran 2021-01-22 à 12.14.42.

La table Tulip de Eero Saarinen, une star du design

Imaginée et dessinée par le designer finno-américain Eero Saarinen, la table Tulip a marqué son époque par sa forme aérienne et organique mais aussi par la prouesse de résider sur un pied unique. Ce qui a fait d'elle une icône du design. Découvrez l'histoire de cette table star.

S’il y a une époque qui a marqué son empreinte sur le design, ce sont bien les années 60 ! Le style Art Déco et l’après-guerre sont désormais bien loin. La conquête de l’espace et la société de consommation sont dans tous les esprits. Une table blanche jamais vue auparavant revêtue d’un plateau ovale en marbre fait son apparition et bouscule tous les codes établis du mobilier de l’époque. Il s’agit de la table Tulip designé par Eero Saarinen et éditée par l’entreprise américaine Knoll. Portrait de cette icône du design des années 60. 

Une famille de Eero

D’origine finlandaise, Eero Saarinen baigne dans le design depuis sa plus tendre enfance. Fils de l’architecte et directeur de la Cranbrook Arts Academy, Eilel Saarinen et de la designer textile Loja Gesellius, la famille migre aux Etats-Unis en 1923. Eero commence par étudier la sculpture à la Grande Chaumière à Paris, puis suit un cursus d’architecture à Yale. Il accède à la Cranbrook Arts Academy pour travailler sur la conception de meubles et l’architecture aux côtés de son père.

Là-bas, il rencontre un certain Charles Eames, alors assistant de son père. Ils deviendront de vrais amis, animés par les mêmes désirs : découvrir de nouveaux matériaux et mettre aux points de nouveaux procédés de production. En 1940, les deux designers décident de s’associer pour candidater au Concours : Organic Design in Home Furnishings, organisé par le MoMA, le Musée d'Art Moderne de New-York. Ils y proposent plusieurs assises moulées en bois contreplaqué recouvertes de mousses aux formes arrondies et sensuelles. Ils remportent le premier prix dans toutes les catégories. Le duo est propulsé sur le devant de la scène du mobilier moderne américain. Ce prix va influencer leurs carrières respectives. 

Lors de son passage à la Cranbrook Arts Academy, Eilel Saarinen présente à son fils une certaine Florence Schust. Ils deviendront inséparables dans la recherche d’un design avant-gardiste. Les jeunes designers lient une forte amitié. Critique sincère, Florence parlera de Eeero comme d'un “compagnon de route”. Elle deviendra plus connue sous le nom de Florence Knoll. Mariée à Hans Knoll, elle va révolutionner l’aménagement des bureaux d’entreprise. Une révolution menée avec son ami Eero Saarinen. Ensemble, ils éditent un premier fauteuil : la "Womb Chair". Mais Eero Saarinen a une autre idée en tête…

 

Un Eero du design contemporain 

Le designer trouve ce monde : « Laid, déroutant et agité » et souhaite en finir avec cette « jungle de pieds » qui se trame sous les tables. Fort de sa formation initiale de sculpteur, il se lance dans la conception du Pedestal Group, un ensemble composé de tables et de chaises à pied unique. Perfectionniste avéré, il a alors pour idée de créer un meuble d’un seul tenant. Eero Saarinen est connu pour puiser dans ses racines finlandaises et s’inspirer des formes organiques et gracieuses de la nature. Durant 5 ans, de maquettes en maquettes, il va chercher à obtenir des courbes et des proportions parfaites pour son nouveau mobilier. C’est alors que l’idée de la table Tulip commence à germer...

La naissance d’une star du design

Knoll édite cette première table constituée d’un plateau rond en marbre de carrare soutenu par un pied unique en aluminium poli à la machine, puis vernis par un revêtement en Rilsan (un polymère thermoplastique comprenez une peinture plastifiée) : la table Tulip de Saarinen éclot. La table Tulip part d’un pied rond s'élançant en une tige incurvée vers l’intérieur sur laquelle un plateau rond en marbre blanc aux veines noires se repose. Pour protéger le plateau de très grande qualité de la poussière et des liquides, Knoll décide d’enduire d’une couche protectrice de polyester le marbre. Grâce au bord légèrement biseauté de son plateau, la table s’épanouit comme une fleur dans le décor. Avec elle, finit le « misérable fouillis de pieds » sous la table !

Avec son look organique et aérien, la table Tulip s’intègre aussi bien dans la cuisine, la salle à manger ou même en extérieur. Certains y reconnaîtront le style organique de l’aéroport JFK à New York que l'architecte a dessiné quelques années auparavant. Essentiellement construit à base de courbes et de lignes fuyantes, ce terminal reprend la forme d’un oiseau sur le point de s’envoler. Les formes de la nature sont déjà présentes dans les œuvres du designer.

Mais revenons à la table Tulip: elle est déclinée en table à manger, table basse, bout de canapé, plateau en résine blanche, en bois, en marbre, pied blanc, pied noir, ovale, ronde... 

Prouesse technique et succès immédiat, le Pedestal Group de Eero Saarinen marque son époque. Quant aux chaises cultes qui accompagnent cette table, Eero souhaitait au départ les réaliser dans un unique matériau. Elles seront elles aussi constituées d’un pied en aluminium mais finalement c’est une coque en fibre de verre peinte en blanc qui constituera l’assise.

Une table souvent copiée, jamais égalée

La table Tulip demeure la pièce plus emblématique du designer finno-américain. Le prix remporté avec Charles Eames, le Organic Design in Home Furnishings, aura grandement inspiré toute sa carrière et fondera la base de son esthétique reconnaissable entre milles, un goût prononcé pour les formes organiques et les courbes sensuelles.

Des années 60 à nos jours, le Pedestal Group et plus précisément la table Tulip n’a cessé de séduire ! Toujours éditée par l’entreprise Knoll, cette table à l’allure moderniste est un véritable best-seller.

Laëtitia Brunel  MARIE CLAIRE 22/10/2020