top of page
Capture d’écran 2023-03-15 à 08.35.35.jpg
0 chaise + ondulation copie_edited_edite
Capture d’écran 2023-05-02 à 21.47.06.jpg

Bruno Schiepan vit et travaille entre Paris et le Perche.
Après une enfance dans le Beaujolais, un diplôme de Sciences Po Grenoble, Bruno Schiepan, alsacien côté père et basque par sa mère, développe depuis plus de 30 ans, une pratique multidimensionnelle qui gomme les frontières entre peinture, sculpture et design.
Sa pratique artistique, si particulière, est certainement liée à ce parcours atypique. La nécessité de créer, qui l’amène chaque jour à son atelier, est pour lui sa légitimité première.
Son travail est le fruit d’une interrogation toujours renouvelée sur les rapports qu’entretiennent la ligne et la couleur, leur rythme et leur vibration. En tant que plasticien, il s’intéresse aussi aux variations de la forme et du volume.
Sa rencontre avec Knoll a considérablement modifié le développement de son travail.. C’est avec l’exposition des peintures et sculptures de Bruno Schiepan dans le show room du Bd Saint Germain que l’histoire a commencé. Elle devait se poursuivre de façon spectaculaire… La fréquentation du mobilier iconique édité par Knoll lui donne l’idée d’explorer de nouvelles voies.
La ligne « tulipe » de Saarinen lui semble constituer un champ idéal d’expérimentation. Knoll adhère à cette vision et confie à Bruno Schiepan les mythiques sièges blancs au pied en fonte d'aluminium et siège moulé, conçus par le designer Eero Saarinen dans les années 1950.  Ils deviendront sa toile vierge, à la fois support et source d’inspiration.

La rencontre entre la pureté des formes de Saarinen et l’expression artistique de Bruno Schiepan relève de l’évidence.
Le kaléidoscope des couleurs de l’univers tout en rondeurs de Schiepan appliqué au monde monochrome de Saarinen crée une nouvelle œuvre.
Bruno Schiepan considère ainsi les chaises et fauteuils de Saarinen à la fois comme une sculpture et un support/surface idéal pour sa peinture. Chaque pièce est unique, faisant de la « Tulip » une nouvelle fleur…
Il ne s’est cependant pas arrêté là. Après avoir sublimé les chaises et fauteuils de Saarinen en les peignant, il les a découpées, les mettant  littéralement en morceaux, faisant disparaître les chaises et leur fonction première – s’asseoir – pour les réinventer sous une forme nouvelle et sans usage : le mobile.
Son approche des mobiles s’articule autour de quelques idées simples : Utiliser une pièce emblématique du design pour raconter une nouvelle
histoire, Créer des formes à partir d’autres formes, Considérer les surfaces comme des volumes.

Ses «Totems» ou ses «Ondulations» sont des tableaux objets qui, eux aussi, sortent du cadre. Leurs surfaces picturales aux couleurs franches ne dédaignent pas le relief ou se prêtent à des effets de lumière par un jeu de transparence, d’opacité ou de brillance.
Il aborde enfin la sculpture de la même manière, recherchant toujours à être le premier surpris…

L’harmonie des volumes, la dynamique des lignes et le jeu des couleurs sont au cœur du travail de Bruno Schiepan.
Un maître mot fédère la diversité de ses créations : L'ÉQUILIBRE.
Ses créations ont été exposées à Paris, Londres, Bruxelles, Genève, Dublin ou encore Milan.

bottom of page